Cookies

Nous avons obligation d'informer le visiteur sur l'utilisation que Google fait des cookies: texte informatif



dimanche 29 avril 2012

En Route

C'est le titre du spectacle donné par la compagnie "Chercheurs d'Air" à Germigny l'Exempt et dont l'affiche figure dans le post précédent.

Il était annoncé "théâtre de rue", spectacle en plein air et la météo me faisait craindre un ajournement, aussi, c'est sans trop d'illusion et dans un fin brouillard que je m'y suis rendue.
J'arrivai par un petit sentier débouchant sur la place de l'église, quand, mes yeux embrumés par la pluie,  j'aperçus l'installation...c'était de bonne augure. J'étais très en avance, et j'ai pu débarquer doucement dans les prémices du spectacle.


Les spectateurs arrivèrent petit à petit, accueillis par le vin chaud des organisateurs, et nous avons eu tout le temps de discuter entre nous et avec les artistes. Les enfants patouillaient gaiement dans les flaques d'eau. La nuit s'installait et nous ne savions pas trop par où les saltimbanques allaient arriver.
Une piste avait bien été tracée en arc de cercle sur le sol...

 ...et ils sont arrivés par où on ne les attendait pas...

Ils, c'est la moto, la carriole, et l'homme..


Ils s'arrêtent devant nous, arrivant d'un long voyage (le Grand Bornand, semble-t-il). Le  motocycliste arrête alors  le moteur et nous jette des regards peu amènes. Il se présente "J'm'appelle Zacco, je viens de nulle part et j'y rtourne".
 Un tantinet irrascible il fouille dans ses "fontes", sort un rasoir de coiffeur, d'un air de défi, l'aiguise sur sa veste en cuir et se rase....puis il déballe sa carriole avec fracas jusq'u'à en sortir sa femme qu'il jette par terre comme le reste, puis il dessine un cercle sur le sol qu'il embrase, incendiant sa femme au passage....elle se lève dans toute sa beauté se tartine un sourire de rouge à lèvres et nous le présente "Capitaine Zacco!  laaaa   Force"!
 
 
Il tord des barres de fer, soulève les  enfants accrochés au bout d'une barre, jongle avec des bâtons enflammés, crache le feu etc... Elle,bien douce,  récite des phrases qui nous promettent du bonheur si on lui donne un ptit sou, que lui fait brûler dans un chaudron, il le renverse, nous mystifie, avec un regard de défi, toujours. Il en sort des particules de métal fondu et des pièces porte-bonheur qu'elle donne aux gens contre un petit papier payé un sou, toujours, avec des formules pour porter bonheur...
Ils finissent par repartir sur la moto,on ne sait pas par où,  lui devant, elle sur la carriole, triomphante (c'est son homme)....et nous...nous restons...


mercredi 25 avril 2012

Premier livre illustré pour enfants






Vous pouvez le voir, ici chez Gallica
Il a été édité en 1878, l'auteur en est A des Tilleuls.
Vous pouvez le feuilleter et lire ces histoires de morale telle qu'elle était enseignée à l'époque aux jeunes enfants.

mardi 24 avril 2012

Las Meninas de Velasquez

La conférence de Danielle LAFFITE que nous vous avions annoncée ici en février, 







aura lieu le 5 mai à partir de 19h à Germigny l'Exempt.

P.S."Je vous prie d'excuser ma maladresse qui a fait disparaitre le lien, cette conférence ayant été prévue initialement en février, avait été annoncée largement dans ce blog."

Voici quelques précisions que j'ajoute après avoir vu le commentaire de Kathie

La conférence est organisée par l'Atelier du Val d'Aubois  et
 Danielle Laffitte est la  conférencière.

Cliquer sur chacun des trois liens.




lundi 23 avril 2012

J'ai vendu ma bagnole à un Polonais

de Pierre Gagnon.

Extrait de la quatrième de couverture:
"Aujourd' hui encore, je n'arrive toujours pas à m'expliquer comment il a fait son compte, mais voilà : après avoir émis une longue onomatopée, il s'est essuyé les mains sur sa chemise avant de retourner derrière le volant.J'ai alors entendu un léger clic et elle a démarré… Je ne suis jamais parvenu à couper le contact." 

Pierre GAGNON est Canadien. Je ne sais pas si c'est pour celà que j'ai trouvé chez lui la même poésie que chez Félix Leclerc et la même dérision que parfois chez Charlebois. Néanmoins, au total, celà donne un style bien à lui, riche en vocabulaire et en tournures de phrases si élaborées qu'elles paraissent naturellement sorties de sa bouche, comme s'il parlait aux lecteurs. 
Ce roman a également l'allure de nouvelles, avec comme thème central la découverte de la vie par le personnage central, qui, ayant heurté un cycliste alors que lui-même était à pied, est transporté à l'hôpital.Tandis que ses forces l'abandonnent , il se laisse aller à remonter les souvenirs des épisodes marquants de sa vie dans ce qu'elle lui a apporté comme connaissance de l'être humain. 

A travers chacun de ces différents chapitres au ton légèrement sarcastique (qui, parfois m'a aussi fait penser à Anna Gavalda, quoique sur un autre mode) il évoque des souvenirs marquants -ses parents, sa guitare électrique, ses compagnons d'école, son copain le cycliste (qui va servir à nous faire toucher du doigt les aléas qu'on éprouve à passer de cycliste heureux à champion sportif...), le Polonais à qui il a vendu sa vieille bagnole...toute une galerie de portraits qui bouleverse les préjugés. Bien sur, la fin de la vie, et notre manière de considérer les vieux est également passée au détecteur de sentiments.

Le style, je vous l'ai dit, très plaisant nous balade en musique jusqu'au dernier chapitre. Mais, au fait, jusqu'où?



dimanche 22 avril 2012

Il y a cent ans...

Gallica, le site numérique de la BNF nous propose de lire la presse d'il y a cent ans. Ainsi, la mort de Bonnot dans le Petit Parisien, Le Petit Parisien (Paris)
Le Petit Parisien (Paris)
Source: Bibliothèque nationale de France 


Ou bien le naufrage du Titanic, relaté dans "l'Humanité"

...et aussi de nombreux journaux numérisés vous sont proposés pour lire  les "nouvelles" des deux derniers siècles.
Ne vous privez pas d'ouvrir les liens sur les sources pour accéder à toutes ces richesses.

samedi 21 avril 2012

Liseuse mode d'emploi - suite

 Après vous avoir donné le mode d'emploi de la lecture, voici celui de l'enregistrement.

La DLP nous ayant autorisé l'initiation au téléchargement de livres libres de droits, nous avons cherché des sites "textes libres de droits" qui le permettent, comme celui-ci, par exemple.



Nous avons connecté notre liseuse au moyen du câble USB. Il s'agissait d'une liseuse non tactile.


Ensuite, dans le site, après avoir lu les textes d'avertissement, les dispositifs légaux, nous avons cherché des auteurs et des textes dont le téléchargement était libre de droits sur tous les pays. (sinon, c'est précisé).









Nous avons choisi, dans la liste d'auteurs, Pierre Loti.
Le catalogue nous proposant plusieurs oeuvres,
 nous avons décidé d'essayer le téléchargement
 de "Un pèlerin d'Angkor". Nous sélectionnons donc ce titre.


                                                                             





Le titre et le texte descriptif s'affichent alors ainsi que la liste
des formats permis.
Nous sélectionnons celui de la liseuse "e-pub" ou PDF, si ça ne marche pas, essayez l'autre...
 Pour chacun, est donné aussi le chiffre de la taille du fichier
 (il faut donc s'assurer qu'il reste assez de place sur la liseuse).






Voilà qui est fait. Notre texte est téléchargé sur notre liseuse. Nous pouvons "déconnecter le périphérique".
Regardons le résultat. Notre oeuvre est bien là, nous l'emportons pour la lire.








vendredi 20 avril 2012

Je n'aime toujours pas lire

Je suis un ado...et je n'aime toujours pas lire...et c'est bien pour cette raison que je fréquente les bibliothèques...

Je suis plutôt manuelle, j'aime créer, bricoler, toute seule ou avec mes copines...quand je ne peux pas m'acheter ce top...je le tricote...c'est bien pour ça que j'ai besoin de modèles...peut-être même que maman me tricoterait aussi ce petit sac...
Où est ce que j'ai trouvé cette idée?
Dans ma bibliothèque...












C'est quoi le titre?
"Les fabuleux tricots d'Amélie Rousseau"













...
Quant à moi, je ne suis pas manuelle du tout, j'aime rêver et regarder des couleurs, des formes.
Quand je t'ai accompagnée dans ta bibliothèque, j'ai regardé un livre portant ce drôle de nom:Klimt. Et je t'assure que je n'aime pas lire! ! !













C'est dans l'espace pour la jeunesse.                    











...

Et puis moi, je préfère aller courir dans les champs, traverser les petits chemins sur mon VTT, parfois j'y rencontre de petits animaux que je ne sais pas identifier. L'hiver, les haies nous protègent des rafales de vent, l'été on peut s'asseoir à leur ombre, en automne elles mettent de la couleur... le printemps, c'est maintenant:
Eh bien non, ça n'est pas une erreur, je le regarde à plat ventre sur le terrain (attention, il
faut le rendre en bon état!)









Je le lis à mon petit frère, il ne sait pas lire alors je lui montre les images, mais je le range à l'abri de ses petites mains. Je lui raconte ce qu'on trouve dans cette haie, suivant les saisons...il faudra que j'y regarde de plus près tout à l'heure, en vrai.


Bon, ce n'est pas tout ça, les copains m'attendent. Je vous le dis, je n'aime pas lire...

mercredi 18 avril 2012

3 et 4 mai: horaires modifiés

Exceptionnellement la bibliothèque sera fermée le jeudi 3 mai 2012 et,
  en remplacement, ouverte le lendemain, vendredi 4 mai de 15h30 à 17h30.


mercredi 11 avril 2012

billet doux 2

Il y a quelques posts, nous vous parlions de lire près de la cheminée et puis aussi de lire dans une liseuse....et, ô frustration, vous n'avez pas de liseuse! et vous n'avez pas de cheminée non plus!


VENEZ LIRE DANS VOTRE BIBLIOTHEQUE
Le mercredi de 9h à 11h
Le jeudi de 15h30 à 17h30
le samedi de 9h30 à 11h30.
Tout(e) seul(e)



ou avec les enfants



                                                            Lire sérieux , ou lire drôle.



Venez lire avec nous






jeudi 5 avril 2012

Le nuage

de Claude K. Dubois



Le nuage est un petit nuage noir de tristesse qui m'a envahi, isolé et que je ne peux pas chasser.
Le remède, c'est l'amitié.
L'amie vient que je ne veux pas voir et à qui je ne veux pas parler, mais l'amie, elle, entre dans mon espace tout gris, avec moi elle partage ce nuage de tristesse, et à deux, nous parvenons à le chasser.

Joli petit format, tout en pastel de gris et de crème déclinés. En peu de lignes et en dessins de visages minimalistes, il fait ressortir les sentiments des personnages. C'est également un joli livre sur le pouvoir de l'amitié.



vendredi 6 avril: concert RADIATION X

LE LUISANT à Germigny l'Exempt  nous rappelle:




Venez découvrir l'univers musical du collectif Radiation X, lors d'un concert de restitution de résidence au Luisant !
Vendredi 6 Avril à 20h30 , participation libre
 
A Bientôt ...

L'Atelier Val d'Aubois
9bis rue de l'église
18150 Germigny l’exempt
Pour une diffusion de l’art et du spectacle vivant en milieu rural
LE LUISANT
Association 1901 – SIREN: 52836825100013
Tél : 02 48 74 16 01 – courriel :
l.ateliervaldaubois@orange.fr