Cookies

Nous avons obligation d'informer le visiteur sur l'utilisation que Google fait des cookies: texte informatif


Congés d'été: La bibliothèque est fermée la première quinzaine de juillet (du 3 au 17) et la première quinzaine d'août (du 1 au 16)





jeudi 16 août 2012

Numérique, lire et écrire

La lecture numérique est entrée dans les habitudes: ordinateur de bureau ou portable, tablette tactile, liseuse, e-book, smartphone...voilà des moyens qu'on utilise en privé mais que les bibliothèques voient aussi débarquer. Les médiathèques sont désormais équipées de liseuses à prêter, les bibliothèques du cher, par la DLP ont accès à publie.net sur leurs ordinateurs de bureau et les lecteurs peuvent lire en ligne dans celles qui sont équipées de pc pour le public. Les autres médias se profilent dans l'ouverture de la porte, suffisamment annoncés pour qu'on se pose la question de leur place dans les bibliothèques.

L'Association des Bibliothécaires de France organise d'ailleurs, pour la région Centre,  le 14 septembre à Blois, une journée d'étude autour des usages du numérique en bibliothèque
 "Liseuses, tablettes, smartphones... : usages et enjeux".  -
 


jeudi 9 août 2012

L'été, la lecture et le thé du matin




J'aime lire le matin très tôt dans le jardin avec le premier thé de la journée.
Lire pour vous, lire pour moi.
 












Des documents, pour guider mes achats, pour les petits, pour les plus grands, les passionnés, les dégoûtés, les perplexes, les étonnés...
Des romans, des BD.
Des nouveautés, des vieux ragouts .
























 Et tandis que le soleil s'installe enfin, les lumières chaudes de l'aube s'éclaircissent et se posent sur les bouts 
des feuilles, les corolles délicates des fleurs, et les habitants éveillés font monter les rumeurs du village qui s'anime: volets qui s'ouvrent, voitures qui s'aventurent lentement dans la journée débutante de ce mois d'août.







Le thé brûlant est bu, un banc, au soleil, m'invite à une autre lecture...mais j'aperçois, par la porte ouverte,  l'écran sur mon bureau qui me rappelle à cet article...